Vous vivez seul(e) : tirez votre épingle du jeu

Par Christophe Tunica

christophe tunica blog axesscible

Il vaut mieux vivre seul que mal accompagné. Mais une chose est sûre, vous êtes toujours accompagné par un ami fidèle: le fisc. Il pense souvent à vous et même plus que vous ne le souhaitez. Il ne vous épargne pas. Au contraire.

Vivre seul en bénéficiant d'astuces pour réduire ses impôts

Vous êtes seul(e) sans personne à charge

Même seul, vous êtes un foyer fiscal, que vous soyez célibataire, veuf ou divorcé.

Si vous êtes seul, sans personne à charge, vous avez droit à une part.

Il est faux de penser que vous êtes plus «matraqué» qu’un couple qui gagnerait deux fois plus que vous. Encore une idée reçue …

Parents isolé

  • Un enfant à charge, vous avez deux parts ;
  • Deux enfants, vous avez deux parts et demie ;
  • Trois enfants, vous avez trois parts et demie ;
  • Quatre enfants, vous avez quatre parts et demie etc.

Parent isolé, vous bénéficiez d’une part pour le premier enfant à charge. Un « bonus » d’une demi-part supplémentaire auquel vous avez droit mais qui n’est pas automatique. Et il serait dommage de ne pas en profiter, faute tout simplement d’avoir omis de cocher la bonne case de la déclaration: la case « parent isolé».

En cas de changement de situation familiale dans l’année (mariage, Pacs, séparation, divorce, dissolution du Pacs), la situation de parent isolé s’apprécie au 31 décembre. Ainsi, si vous avez divorcé le 30 mai, l’enfant à votre charge vous donne droit à la demi-part supplémentaire. Car au 31 décembre, vous êtes« parent isolé.

Vous vivez seul(e) mais vous avez élevé un enfant

Célibataire, veuf ou divorcé, vous vivez seul, sans personnes à charge. À condition d’avoir supporté la charge d’un enfant pendant au moins cinq ans alors que vous viviez seul(e), vous avez droit à une demi-part supplémentaire. Là encore, cochez la case correspondante.

Pensez à réduire l’addition

Bien sûr, vous pourrez penser à vous constituer un complément de retraite surtout si vous avez des revenus élevés. La location meublée professionnelle est aussi indiquée pour défiscaliser. Pensez peut-être aussi à vous pacser pour réduire la note, si l’une des personnes a un revenu différent de l’autre. Rendez­vous au chapitre suivant pour choisir entre le mariage, le Pacs, le concubinage au mieux de vos intérêts.

Transmettre sans impôts !

La transmission à un neveu ou une nièce est fortement taxée. Pensez à l’assurance-vie pour réduire considérablement la taxation. Pensez aussi à leur faire des « présents d’usage », sans droits, à l’occasion d’un anniversaire, d’un Noël. Enfin, si vous leur faites un don, pensez à leur payer les droits de donation pour diminuer l’addition. 

Partager sur :